Spécial Rodéo - Portrait d’activiste : Geneviève

Par Claude Samson

Je me propose de faire connaitre dans cette rubrique « Portraits d’activistes » des personnes engagées sur le terrain, connues ou non, en faisant apparaitre leur parcours, les étapes de ce parcours, les influences qu’ils ou elles ont reçues, leur rapport à l’alimentation, aux animaux, les changements qu’a apporté leur « conversion » au véganisme dans leurs relations sociales.

Je vous présente aujourd’hui le portrait de Geneviève.

Lire la suite...

L'AVM à la Fierté de Montréal aux côtés de Ma voix pour eux

Le dimanche 20 août, L'AVM sera au défilé Fierté Montréal / Montréal Pride aux côtés de Ma Voix pour Eux.🏳️‍🌈🤩

Rejoignez-nous pour cet événement festif, pacifique et haut en couleurs! N'hésitez pas à porter un déguisement à thématique rouge!
Des chandails « Ma voix pour eux » sont également disponibles. (https://goo.gl/sNmGaV)

Rendez-vous entre 11 h et 11 h 30 rue Saint-Mathieu et boul. René Lévesque.

Visite d'un sanctuaire

Une date à inscrire au calendrier!

Le dimanche 17 septembre, l'AVM vous emmène au Big Sky Ranch Animal Sanctuary en Ontario.🐖🐑🐐🐇🐴🐄🐔

Transport, logistique... Tous les détails vous seront communiqués sous peu. Restez branchés! :-)

Pique-nique potluck de l'AVM

L'été est arrivé et avec lui le moment du pique-nique potluck 100 % végétal de l'AVM! Retrouvez-nous le samedi 8 juillet entre 11 h et 16 h au parc Lafontaine (coin Calixa-Lavalée et Rachel), près du centre culturel Calixa-Lavallée et des terrains de volleyball. 

Lire la suite...

Portrait d’activiste : Luis

Par Claude Samson

Je me propose de faire connaitre dans cette rubrique « Portraits d’activistes » des personnes engagées sur le terrain, connues ou non, en faisant apparaitre leur parcours, les étapes de ce parcours, les influences qu’ils ou elles ont reçues, leur rapport à l’alimentation, aux animaux, les changements qu’ont apporté leur « conversion » au véganisme dans leurs relations sociales.

Je vous présente aujourd’hui le portrait de Luis.

Lire la suite...

Véganes – magazine contreculturel – un magazine à (re)découvrir

veganes no 4 couverturePar Alexandre Gagnon

Le Magazine Véganes, jadis nommé Versus, change de nom mais ne change ni en qualité ni au niveau de sa philosophie. Vous l’avez probablement aperçu dans un de ses nombreux points de vente à Montréal ou vous en avez entendu parlé sur les réseaux sociaux ou vous l’avez peut-être déjà lue. J’ai personnellement acheté tous les numéros et je dois dire qu’à chaque lecture, je suis ravi par la qualité de l’ensemble et de la profondeur de réflexion des nombreux intervenants.

Je voulais partager avec vous mon enthousiasme par rapport à la sortie du 4e numéro car il est maintenant disponible en France aux fameuses éditions La Plage et parce qu’il est le signe que les choses bougent à Montréal. C’est sous la direction de Martin Gibert, auteur de Voir son steak comme un animal mort, qu’une équipe toute montréalaise s’affaire à faire la promotion d’un mode de vie végane dans le monde francophone.

Lire la suite...

Volker, végé et fier de l'être

Par Martine Girard

Volker, 15 ans.

Je suis végétarien depuis que je suis né et végétalien depuis un an.

Je suis devenu végétalien, car j’ai compris, en m’informant, que consommer des produits laitiers est un non-sens. Il est normal de boire le lait maternel quand on est tout petit, mais pas après un certain âge. Encore moins le lait d’une autre espèce ! Logiquement, le lait de la vache est destiné au veau et pas à l’humain.

Ça a été assez facile étant donné que je ne buvais déjà pas de lait ni ne mangeais d’œuf sauf en dehors de chez moi et s’ils étaient mélangés (dans un gâteau par exemple).

Mes parents et mon frère ont suivi avec facilité. Nous sommes tous devenus végétaliens. Mes amis trouvent ça bizarre, mais ils respectent ça. Si je dîne chez eux, j’amène mon lunch. Ou ma sauce à spaghetti !

Lire la suite...

6 à 8 : Élevage et environnement - Comprendre les enjeux (12 juin)

Alors que les États-Unis ont quitté les Accords de Paris, une onde de choc s'est propagée sur le reste du monde qui s'est engagé à accélérer la transition écologique. On parle de plus de voitures électriques et de transports en commun, d'énergies renouvelables, mais l'alimentation est presque toujours exclue de ces « bonnes résolutions pour la planète. »

En effet, les impacts environnementaux de l'élevage sur notre planète sont encore trop peu connus du grand public. Et pour cause, l'industrie des produits animaux bénéficie d'une image bucolique et naturelle diffusée à grand renfort de publicité. 

Lire la suite...

Recherche

Infolettre

Frenchfr-FREnglish (United Kingdom)